Choisir Savoie choisit le numérique

MoveOn Choisir Savoie choisit le numérique
 

Voir l'article 

Table ronde organisée le 9 octobre 2017 par Choisir Savoie sur le thème de la transition numérique.
La transition numérique ? Tout le monde en parle, qui sait précisément ce qu’elle représente ?
Le télé travail ? La disparition de millions d’emplois de par le monde ? Un nouveau modèle de société ? 
Tout ceci à la fois et bien davantage. 
Le modèle savoyard est unique dans presque toutes ses dimensions , environnementale , économique, urbaine… Il s’agissait donc de voir comment combiner les particularités savoyardes et le bouleversement que nous apporte inéluctablement le numérique. 

La table ronde organisée par Choisir Savoie à réuni Jean-Pierre Jambes (géographe et Maître de conférences à l’Université de Pau, expert des territoires numériques), dont l’intervention de 20 Minutes a tracé des perspectives véritablement intéressantes car elles réunissent le monde des affaires, les services publics et les citoyens. La discussion a ensuite été animée par René Nantua, de Choisir Savoie, avec les contributions de Jean-Pierre Jambes, de Loïc Hervé (Sénateur de la Haute-Savoie, membre de la CNIL, Président de la CCAM et Maire de Marnaz), de Lionel TARDY (ancien Député de la Haute-Savoie et désormais entrepreneur dans le numérique ) et de Jean Philippe Demael (entrepreneur, Senior Advisor chez Estin&Co et ancien Président du Directoire de Somfy). 
  
Romain Gandia (Maître de conférences en Management de l'innovation Responsable Master Management des Technologies de l'Information et de l'Innovation IAE Savoie Mont Blanc / Laboratoire IREGE) a bien voulu nous fournir une synthèse de cette table ronde que nous offrons à nos lecteurs.

« A l’heure ou la transition numérique n’est plus une opportunité mais une nécessité, la table ronde organisée le 9 octobre par le club d’entrepreneurs Choisir Savoie a décidé d’aborder la question suivante : la transition numérique a-t-elle un rôle à jouer dans le développement d’un modèle local plus durable et prospère pour le territoire des deux Savoie ? 

A la suite des échanges entre les quatre experts mobilisés pour ce débat, l’issue semble favorable. Oui pour envisager le développement d’un modèle numérique local supporté par des ressources créées et maitrisées par le territoire et au service du territoire, pour créer une valeur utile et répondant aux besoins des collectivités et citoyens locaux. Oui à cette initiative mais en tenant compte d’un certain nombre de contraintes et barrières pouvant faire obstacle au bon développement de ce nouveau modèle.

Même si le territoire des deux Savoie est désormais prêt pour mettre en mouvement la transition numérique, plusieurs éléments restent bloquants : le manque de maturité de certains acteurs économiques et des pouvoirs publics en matière de culture numérique, le manque d’adaptation de certaines entreprises face à la transition numérique, le coût prohibitif des infrastructures les plus performantes (fibre optique), l’influence encore méconnue des nouvelles innovations de rupture (blockchain), la mauvaise adéquation entre les produits et services numériques et les besoins réels des collectivités et citoyens locaux ou encore la problématique de la protection des données personnelles. Dès lors, il devient nécessaire de mieux identifier ces barrières pour garantir le bon développement d’un modèle numérique local. 

Mais le succès de ce modèle dépend également de sa finalité et de ses ressources. L’objectif est de capitaliser sur la création de ressources numériques inédites (infrastructures, plateformes, écosystèmes de produits et services, big data), localisées, mutualisées et maitrisées par le territoire. Les finalités sont multiples : création d’emplois, économies d’échelle, innovation de produits et services, dynamisation du lien social et des communautés, augmentation de l’inclusion sociale et de la mobilisation citoyenne et développement d’une véritable identité numérique du territoire, porteuses de sens pour les acteurs locaux. Dès lors, il est temps de désigner des précurseurs pour montrer l’exemple. Entreprise, collectivité locale, acteur de la politique territoriale, qui sera le premier à créer et à expérimenter les bases de ce modèle numérique local ? Il est temps de mettre en mouvement la transition numérique avec des actions concrètes, il est temps d’exploiter la transition numérique comme un vecteur concret du développement durable du territoire des deux Savoie. »