Choisir Savoie a eu le plaisir de vous convier à la soirée : 

LES TIERS LIEUX,
ces espaces nouveaux offrant la possibilité de télétravailler,
de faire du co-working
et de bénéficier de divers services tels que
fablab, cafeteria, conférences, networking..etc..

Dans le cadre des travaux de Choisir Savoie sur la transition numérique du territoire, le groupe de travail vous propose une soirée conférence débat 
le JEUDI 22 FEVRIER de 18h à 20h, Maison des Entreprises, 27 rue Royale à Annecy

Le Grand Genève conduit actuellement un projet visant à doter ce vaste territoire franco suisse de 200 tiers lieux à l'horizon de 2025 dans le but de répondre à divers enjeux majeurs tels que la mobilité, la création d'entreprises ou la nécessité de réduire les émissions

Monsieur Franck Burdeyron, Directeur de Ocalia, la société en charge de porter ce projet, nous en exposera les objectifs, les moyens et l'état d'avancement.
 
Son intervention sera suivie de celle de Monsieur Jean François Berthier, PDG de Axité CBRE, société spécialisée dans le bâtiment tertiaire et industriel. Il nous fera partager sa vision des espaces de travail du futur et leur influence sur la conception architecturale des bâtiments.
 
Un moment de questions et de débat suivra ces deux interventions qui ont pour objectif de sensibiliser la société civile aux nouvelles formes de travail et leurs conséquences sur le développement du territoire des Savoie.

Pour la bonne organisation de la soirée, nous vous remercions de vous inscrire auprès de Stéphanie LECOMTE-ERNOUT : s.lecomte@choisir-savoie.com
Nous vous attendons nombreux à cette soirée qui sera suivie d'un temps de convivialité.

Pour lire le compte rendu de la soirée, rendez-vous sur le site de MoveOn : https://www.moveonmag.com/Tiers-lieux-fab-labs-coworking-teletravail-la-revolution-est-en-marche-_a1176.html

Ou bien, lire l'article paru sur leur site ci-dessous :

Tiers lieux, fab labs, coworking, télétravail… la révolution est en marche !

L’association Choisir Savoie organisait une conférence le 22 février 2018 sur ce sujet :

Choisir Savoie avait invité Franck Burdeyron, directeur d’Ocalia, société chargée de porter le projet du Grand Genève concernant la création de 200 tiers lieux pour 2025 et Jean-François Berthier, PDG de Axité CBRE, société spécialisée dans le bâtiment tertiaire et industriel à nous parler de ce sujet qui concerne de très près le territoire de Savoie pour de nombreuses raisons. 

L’espace y étant contraint par le relief alors que le territoire accueille chaque année plusieurs milliers de néo savoyards, il faut inventer de nouvelles solutions à très court terme si nous voulons garder les caractéristiques qui font la richesse et l’attractivité de la Savoie. 

Tiers lieux, fab labs, coworking reposent sur le partage d’espaces, d’outils, de compétences et constituent une véritable solution aux problèmes de disponibilité de terrains, de transport, de pollution liée à celui-ci, mais aussi aux problèmes d’enclavement de certaines zones rurales ou péri urbaines. 
Ce qui est au moins aussi intéressant, c’est que ces nouveaux lieux partagés apportent aussi une réponse d’ordre humain, une révolution culturelle concernant la vision du travail. 

Travaillant de chez lui, d’un tiers lieu, d’un espace de coworking, un salarié se verra accorder davantage de liberté et de confiance par son employeur ; il en retirera une véritable responsabilisation et de la souplesse dans la gestion de son travail et de ses horaires. Ceci nécessite une révolution culturelle. 
Nos responsables politiques nous répètent, toutes étiquettes confondues, que la France ne veut pas être « réformée ». 

Et si la réforme venait des citoyens ? 

Cette nouvelle manière d’envisager le travail, les relations de travail, issue de la révolution numérique, pourrait transformer la société en profondeur, y apportant de nouveaux liens, de la souplesse, une autre vision du travail et du cadre de celui-ci. 

Jean-François Berthier a souligné, lors de son intervention, le frein que représente encore actuellement la sacro sainte répartition de l’espace en zones commerciales ou industrielles qui fige les activités dans des secteurs géographiques cloisonnés alors que toute l’évolution contemporaine nous porte vers l’échange, la porosité, la complémentarité.

C’est véritablement une révolution qui émerge et qui montre que les citoyens, les employés y sont déjà prêts alors qu’employeurs et élus fonctionnent dans des modèles parfois dépassés. 
Move-On publiait récemment un article sur les Trésoms d’Annecy qui célébraient leurs 20 ans. Mme et M. Droux, propriétaires du lieu, sont parfaitement dans ce mouvement. Alors que beaucoup parlent encore de « la valeur travail » et de ces jeunes qui ne sont pas motivés, Véronique Droux regrettait de ne pas avoir toujours su garder certains employés de talent et annonçait la constitution d’un réseau entre le millier d’employés passés aux Trésoms en 20 ans, réseau échappant à toute hiérarchie et destiné à des échanges, une complémentarité, une forme de solidarité entre eux. 

Ces nouvelles manières d’appréhender le travail montrent qu’une évolution ne peut être réussie que si elle prend aussi en compte la dimension humaine et ne repose pas uniquement sur une analyse technique et économique. 

C’est ce que propose Choisir Savoie qui travaille en même temps sur les tiers lieux et sur l’identité du territoire de Savoie afin de « lire » l’identité de celui-ci pour relier les Savoyards entre eux et avec tous les autres. En bonne intelligence. 

Espérons que ce nouvel élan touchera aussi la manière d’enseigner et d’apprendre et que certains paramètres pédagogiques, administratifs et autres qui pèsent sur l’Education Nationale évolueront eux aussi vers davantage de souplesse. 

Sans faire un procès d’intention au Ministre de l’Education Nationale, le fait d’appeler à l’avenir « Maturité » ce qui est actuellement la classe de terminale changera-t-il quelque chose quand on sait que l’oral proposé pour la nouvelle formule du bac ressemble fort aux anciens TPE ? 

Voir sur la relation entre le langage et la réalité le petit livre d’Eric Chauvier « Les mots sans les choses. » 
Le changement de logiciel, mieux encore, de paradigme, que beaucoup prêchent en vain est peut-être en route… et viendrait des citoyens ! 

À suivre ? oui, car la salle de la Maison des Entreprises d’Annecy était comble ce 22 février 2018 et les discussions allaient bon train après les interventions des deux conférenciers, prouvant qu’il y a une curiosité et une attente réelles sur le sujet. 

Rédigé par Paul RASSAT pour MoveOn