Une région de montagnes

Région montagneuse du nord de la chaine des Alpes, les départements des deux Savoie sont frontaliers au nord avec la Suisse, à l’est avec l’Italie. Et c’est l’une des rares provinces française qui se trouve définie par des limites naturelles : barrières montagneuses à l’est et au sud ainsi que ligne d’eau continue formée par le Léman, le Rhône et Le Guiers.                                

A-t’on bien conscience de l’incroyable diversité du territoire des Savoie ?

Depuis les doux rivages de ses quatre principaux lacs (lac Léman (234 km² en France sur 578 km² au total), Lac du Bourget, lac d’Annecy et lac d’Aiguebelette),
En passant par :

  • Ses plaines fertiles
  • Ses vallées très différentes selon leur orientation et leur altitude, et souvent dominées par les sapins (La Sapaudia)
  • Ses alpages à l’herbe grasse et propices à l’élevage
  • La majesté de ses hautes vallées : l’Arves, le Beaufortain, le Chablais, la Maurienne, la Tarentaise, le Val d’Arly.
  • La diversité de ses montagnes, des plus verdoyantes aux plus vertigineuses.
  • Ses impressionnants glaciers, dont certains permettent la pratique du ski en toutes saisons.

Un patrimoine naturel exceptionnel :

Des espèces remarquables : aigle royal, bouquetin, brochet, castor, chamois, chouettes chevêche et effraie, cistude d’Europe, corégone, courlis cendré, cristivomer, écureuil roux, gélinotte, gorgebleue à miroir, gypaète barbu, lagopède alpin, loup, loutre d'Europe, lynx, marmotte, omble chevalier, perche, putois, rainette arboricole, saumon de fontaine, sonneur à ventre jaune, tétras-lyre, triton crêté, truite fario et arc en ciel…
De même la flore des départements savoyards rassemble plus de 2 800 espèces de plantes à fleurs et de fougères, soit près de la moitié de la flore française dont quelques espèces n'existent qu'en France et uniquement dans les Savoie.

Ce territoire bénéficie également de nombreux atouts économiques mais de ce fait les zones naturelles et les surfaces agricoles reculent au détriment du patrimoine naturel.

Les Savoie sont situées au centre de l’Europe. Leur histoire est étroitement liée à cette position géographique comme à sa topographie.

Les Savoie en quelques chiffres :

Les Savoie occupent une surface totale de 1 041 600 Ha. La Savoie à elle seule compte 36 sommets de plus de 3 500 mètres et 107 de plus de 3 000 mètres. Son altitude moyenne est de 1 595 mètres et culmine à 3 855 mètres. La Haute-Savoie quant à elle culmine avec le Mont Blanc et son altitude moyenne est de 1 160 mètres.

Un trésor savoyard parfois tumultueux :

 

La présence de l’eau y est généreuse avec une longueur cumulée de 5 700 km de cours d’eau pour les deux départements et une quantité de précipitation de 1 200 mm d’eau par an répartie sur 150 jours. L’eau est également présente sur plus de 31 000 hectares en lacs et retenus d’eau. Cette eau abondante et la présence de vallées profondes est à l’origine de l’exploitation de la houille blanche : les chutes d’eau et les barrages hydrauliques assurent un complément de choix en énergie naturelles.

Les poumons des Savoie :

Les forêts sont un autre des atouts de notre région puisque les Savoie sont couvertes de plus de 372 000 hectares d’arbres.

Les parcs ou réserves naturelles couvrent 2 600 km².

Un territoire largement exploitable :

Donc 1/3 du territoire est occupé par les forêts, 1/3 par les réserves naturelles et les zones dites inutilisables ; de sortes que théoriquement seulement 1/3 du territoire reste disponible pour l’homme. En réalité, avec les diverses activités liées à la neige et aux sports de plein air (outdoor), la presque totalité du territoire des Savoie est exploitable, ce qui constitue un atout important au niveau économique mais aussi un risque réel pour l’environnement et la conservation du patrimoine naturel.

Une météo … de montagne :

Le climat des deux départements savoyards est typiquement montagnard. Il est fortement influencé par le relief et donc très complexe par sa diversité. Les réalités climatiques sont parfois très différentes d’une vallée à l’autre, en fonction de la situation géographique et de l’orientation des versants. Des micros climats existent sur certains versants, dus aux formes du paysage, comme par exemple sur les bords du lac du Bourget ou du lac Léman ou encore dans la vallée qui va d’Albertville à Chambéry.

Les écarts de température sont parfois considérables entre l’été et l’hiver, pouvant atteindre ou dépasser 50°C.

Une telle géographie joue forcément sur les caractères et sur le développement de la volonté des Hommes.
On peut imaginer que cette énergie qui prend racine dans les montagnes et dans les torrents inspire les hommes et les femmes à toujours plus de créativité et d'entrepreneuriat.
Pour partager votre vision des Savoie : rejoignez-nous.