Ceux qui ont fait les Savoie.
 

Henry Bordeaux
avocat, romancier et essayiste français est originaire de Haute-Savoie. Il est né le 25 janvier 1870 à Thonon-les-Bains et il est mort le 29 mars 1963 à Paris.

Fils d’avocat, il fait des études de droit, à Paris et il s’inscrit en 1889 au barreau de Thonon. En 1893, en plus de son métier d’avocat, il prend la direction du journal Le Réveil de Savoie.

En 1900, il choisir de se consacrer à l’écriture. Le territoire des Savoie servira très souvent de cadre à ses romans, et ces derniers sont un hymne à la famille et aux valeurs traditionnelles, religieuses et morales.

On doit à Henry Bordeaux plus de trente romans, quelques poésies, des recueils de contes et nouvelles, plusieurs essais critiques et historiques ainsi que des mémoires.

Henry Bordeaux fut élu à l’Académie française, le 22 mai 1919, au fauteuil de Jules Lemaître, par 20 voix au premier tour, il y siégea plus de quarante ans.  
 

Dans une dédicace à Paul Bourget, il écrivait : « Il me semble que, si quelque lien rattache mes romans les uns aux autres, ce lien serait le sens de la famille. »

Bibliographie partielle :
Le Pays natal (1900), 
La Peur de vivre (1902), 
La Petite mademoiselle (1905), 
Les Roquevillard (1906), (cadre Chambéry)
Les Yeux qui s’ouvrent (1908), 
La Croisée des chemins (1909),
La Robe de laine (1910), 
La Neige sur les pas (1911), 
La Maison (1913), (cadre le Chablais)
Les Pierres du foyer (1915),
La Résurrection de la chair (1920), 
La Chartreuse du reposoir (1924), (cadre la vallée de la Maurienne)
La Nouvelle Croisade des enfants (1928) (cadre la vallée de la Maurienne)
La Revenante (1932),
Le pays sans ombre (1935), (cadre Chablais)
La maison morte, (cadre la vallée de la Maurienne)
Histoire d'une vie.

Choisir Savoie propose de nombreuses biographies de personnalités de Savoie et travaille à unir les forces vives du territoire des Savoie.