Les entrepreneurs qui ont fait les Savoie
  Ernest SCHMIDT 
est le créateur de la société S.R.O. L'histoire de la socité débute dans les années 1880, à Oerlikon, près de Zurich. Jacques Schmidt, réalise en acier trempé les premières bagues et les premières billes des futurs roulements. Sa société baptisée S.R.O. : S comme Schmidt ; R comme Roost nom de famille de sa femme, et O comme Oerlikon, se développe. En 1894, il dépose son « brevet de roulements à billes S.R.O.». Il devient, dans le même temps, fournisseur exclusif de la France. Durant la première guerre mondiale, l’aéronautique militaire française demande à S.R.O. de doubler ses livraisons à partir de la Suisse, puis de construire une autre usine sur le sol français, à l’abri des invasions. Jacques Schmidt décide de l'implanter à Annecy, près de la gare, à proximité des « Forces du Fier » fournissant l'électricité et des « Aciéries d’Ugine » fournissant la matière première. Ernest, son fils, prendra la direction de l’usine édifiée en 1916. Elle emploie 200 personnes dès la première année. Devant la débâcle de juin 40, Ernest Schmidt regagne sa terre natale, tandis que l’usine tourne au ralenti. Les responsables freinent la production par tous les moyens pour ne pas approvisionner la Wermacht. Malgré tout, le 9 mai 1944, la Royal Air Force bombarde l’usine, la détruisant en grande partie. Après la libération, l’usine sera reconstruite en 8 mois. Mais l’Ordonnance de Reconstruction de 1945 stipule que les sinistrés de nationalité étrangère ne peuvent pas bénéficier des indemnités versées par l’Etat pour dommages de guerre. Ernest Schmidt, de nationalité suisse, se voit contraint de vendre ce qui reste de la S.R.O.à la Régie Nationale des Usines Renault. Le 30 Août 1946, est créé S.N.R, « Société Nouvelle de Roulements » qui entreprend la reconstruction de son industrie.