Ceux qui ont fait les Savoie
  Eustache Chappuis
est né à Annecy dans les années 1490 et il est mort à Louvain le 21 janvier 1556 à Louvain (Leuven).
Issu d’une modeste famille bourgeoise d’Annecy, est envoyé en 1507 à l'Université de Turin. Il obtient un doctorat en droit. Il est ordonné prêtre à Annecy. Il devint bientôt chanoine de la cathédrale de Genève. Ses talents le firent connaître au duc de Savoie. Après avoir exercé les fonctions de conseiller du duc Charles II de Savoie, Eustache Chappuis est présenté par le connétable de Bourbon, Charles III de Bourbon, à Charles Quint, empereur du Saint-Empire romain germanique, roi d'Espagne et archiduc d'Autriche, qui le prend à son service en tant que diplomate. Ambassadeur extraordinaire de Charles Quint auprès du roi Henri VIII d’Angleterre de 1529 à 1545, il use de son habileté et de son savoir pour jouer un rôle primordial en tant que défenseur attitré de Catherine d'Aragon, première épouse répudiée du roi d'Angleterre, puis de sa fille Marie Tudor qui accédera au trône d'Angleterre. Il quitte la Cour d'Angleterre en mai 1545 pour se retirer à Louvain. Par la suite, il va se rendre à Annecy en 1548. Eustache Chappuis fonde alors deux collèges en l'espace de trois ans. Tout d’abord le Collège Chappuisien d'Annecy en 1549. Cette école est destinée à forger des esprits capables de résister aux argumentations des pasteurs protestants. Parmi les hommes illustres formés au collège Chappuisien, on retient notamment Claude de Granier, évêque de Genève, François de Sales, le chimiste Claude Louis Berthollet, le grammairien Claude Favre de Vaugelas, Mgr de Thiollaz, évêque d'Annecy et le cardinal Gerdil. Cette école a fonctionné jusqu'à la fin du XIXe siècle, donnant naissance à l'actuel lycée Berthollet en 1888. L'enseignement du collège chappuisien était réputé pour son caractère profondément humaniste. Puis, il fonde en 1551 le Collège de Savoie à Louvain, dans les Pays-Bas espagnols.
Le chanoine Eustache Chappuis est mort à Louvain le 21 janvier 1556. Il est inhumé dans la chapelle du Collège de Savoie à Louvain.