Les entrepreneurs qui font les Savoie
 

Pascal Piazzolla
est né en Italie en  1940. Son père, carabinier, choisit d’émigrer à Saint Claude en 1948. À 8 ans, il franchit donc clandestinement la frontière et il n’ira jamais à l’école. À 13 ans, il garde les vaches et dès 14 ans, il apprend la taille industrielle chez un diamantaire. Puis, il s’est intéressé à la spécialité locale, la pipe. Il dit de lui-même que l’apprentissage a été difficile. Les anciens « se cachaient, soucieux de ne pas montrer comment s’effectue le travail. Un tour de main, c’est comme les coins à champignons, ça ne se dit pas… ». Il a été naturalisé à sa majorité. Il a été tour à tour ouvrier, modéliste, et commercial avant de se lancer à son compte. En 1976, il a été intronisé par la Confrérie des maîtres pipiers de Saint Claude, la vraie reconnaissance de ses talents. En 1979, avec sa femme Thérèse, il s’établit à Annecy puis à Aviernoz. Il produit, répare et il vend ses pipes dans le monde entier. Il a parcouru la France dans tous les sens pour vendre ses pipes, maintenant il dispose d’un site Internet ouvrant au monde entier ses collections : www.pipier.fr. Ces clients viennent de France bien sûr et aussi de Belgique, d’Italie, d’Allemagne, du Canada, de Saint Pétersbourg… Il a ouvert un musée dans son atelier d’Aviernoz qui contient plus de 800 pièces. Parmi ses habitués célèbres, on trouve Fernandel, Sim, Zavatta, Georges Brassens, Michel Drucker, Jacques Faizant qui s’étonnait toujours de trouver les pipes Piazzolla si bonnes … Le maître connaît les secrets de la nature.