Ceux qui font les Savoie
  Jean-Claude Killy
est né le 30 août 1943 à Saint-Cloud dans une famille d’hôtelier. À l’âge de trois ans, il vient vivre avec sa famille à Val-d'Isère. Il y apprend immédiatement le ski. Déjà en 1960, il remporte tous les titres de la catégorie junior des championnats de France à La Clusaz. À 18 ans, il obtient sa première grande victoire lors du Critérium de la 1ère Neige de Val d'Isère. En 1964, il gagne le slalom géant d’Arlberg-Kandahar, c’est sa première Classique. Il s'impose très vite dans toutes les disciplines du ski alpin : descente, slalom géant, slalom et combiné. En 1966, aux Championnats du monde de Portillo au Chili, il remporte la descente et le combiné. La Coupe du monde de ski alpin voit le jour en 1967 et Jean-Claude Killy s'y impose avec 12 victoires en 1967 et 6 victoires en 1968. Il atteint l’apogée de sa carrière en 1968 aux Jeux olympiques de Grenoble. Il réalise alors le triplé olympique sur les pistes de Chamrousse. Suite à cette éclatante victoire, il arrête sa carrière de skieur. En  mai 1967, à l’occasion du Rallye de Lorraine, il se lance dans les sports mécaniques. Il participera même aux 24 heures du Mans. De 1993 à 2002, Jean Claude Killy a géré A.S.O (Amaury Sport Organisation), l’entreprise qui organise, entre autre, le Dakar. Il s’essaie même au cinéma en jouant dans "Snow Job" en 1972.
Jean-Claude Killy a toujours fait preuve de la même ténacité, ce qui lui a permis de mener à bien ses paris les plus fous. Il a pris le risque de s’exposer en tant qu’homme d’affaire aux États-Unis. Les Américains ont adoré et le surnommeront King Killy après la parution de l'article de Serge Lang, fondateur de la Coupe du Monde, dans l'édition d'octobre 1965 de Ski Magazine USA. Dans son parcours éclectique, il a même transformé une fabrique de pantalons de ski en difficulté en une entreprise florissante et il lui a permis obtenir dans les années 1980 l’oscar de l’exportation. Dans sa longue série de succès, il en est un qui n’est pas des moindre c’est l’obtention de l'organisation des jeux Olympiques d'hiver de 1992 à Albertville. Par la suite, Jean-Claude Killy siégea au Comité international olympique de 1995 à 2014.