CLARET TOURNIER, Joseph

Ceux qui font les Savoie
 

Joseph Claret Tournier
est l’un des premiers à s’installer à Courchevel 1850.

Pionnier, dans ses choix, il est le patron du bar l’Équipe. Il accueille les skieurs et il organise des apéritifs dansants. Il est entreprenant et il investit dans plusieurs hôtels : le Tournier, le Lana, des bars et des discothèques. Son fils Éric a, lui aussi, attrapé le virus, il est créatif et pétillant de vie, son cauchemar c’est l’école. Il commence au bar. Puis avec l’aide de sa mère, qui reconnaît en lui le tempérament de Jo, il prend la gérance du restaurant le Grenier, aujourd’hui le Bal. Il quadruple le chiffre d’affaire en un an. À l’image de son père, il va multiplier les investissements : le Choucas devient la Locomotive après d’énormes travaux. L’Anerie, la Cloche, la Grange sont créées ou modernisées. L’Altitude 21 est remis au goût du jour et change de nom, il devint le Cap Horn. Loin de toute route, à 2100 mètre d’altitude, perdu dans la neige, on se bouscule pour y venir tant le spectacle extérieur est superbe et l’ambiance à l’intérieur y est chaude.

En 2000, l’hôtel Tournier trop vétuste est détruit, en 180 jours le Saint Joseph est érigé à sa place. Ce lieu unique, plus cocooning, donne un ton différent à Courchevel.

De son côté, Nicolas, le second fil de Joseph, intègre l’école internationale d’hôtellerie de Lyon : l’Institut Vatel. Il fait ses armes sous la direction de grands chefs. Il passe un an aux États-Unis avant de revenir au pays. Il sera gérant de l’hôtel Tournier, des bars l’Équipe et la Dolce Vita avant de reprendre en 1993, au décès de son père, le célèbre hôtel Le Lana.

Après la disparition de Jo, son épouse Catherine et ses deux fils ont repris le flambeau, perpétuant une tradition de « bien recevoir et bien vivre » à la française.

Nicolas,  Éric  et Catherine Tournier ont choisi le décalage, ils innovent sans cesse et le reste de la station suit. L’originalité des projets Tournier séduit. Et si le décor attise la curiosité, le professionnalisme, l’exigence et la gentillesse font le reste.

En été, vous pouvez retrouver Éric au Domaine des Saints Pères à Montagnole près de Chambéry. Cette Maison de Maistre du XIXème siècle a été totalement rénovée en 2014 et est devenue depuis un lieu incontournable d’évènement et de réception face au Lac du Bourget !

Vous êtes sur le site de CHOISIR SAVOIE, Qui est Choisir-Savoie ?