Les entrepreneurs qui font fait les Savoie
 

Léon Grosse naît en 1856 à Chambéry.

Bien qu’excellent élève, il doit abandonner ses études à l’âge 14 ans pour liquider la petite entreprise paternelle de plâtrerie-peinture acculée à la faillite. Il gardera de cet épisode douloureux une volonté de fer et un souci constant d’apprendre. Après un apprentissage sur le tas chez un oncle, il crée sa propre affaire de plâtrerie-peinture en 1881, à Aix-Les-Bains. Surfant sur le développement du thermalisme, il trouve un terreau favorable dans cette ville en plein essor.   

Après avoir réalisé des chantiers prestigieux d’hôtels et d’établissements thermaux comme le Théâtre du Grand Cercle, Léon Grosse acquiert en 1901 la concession du procédé des bétons armés Hennebique pour le sud-est de la France. Cette décision de visionnaire lui assure une avance confortable, qui lui permettra, quelques années plus tard, de s’imposer sur le marché de la construction industrielle. En attendant, l’entreprise s’illustre dans les travaux publics, en réalisant notamment, en 1912, le pont de la Balme sur le Rhône, près de Yenne.  C’est également de cette époque que datent les premières incursions hors de Savoie. 

En 1920, Léon Grosse, qui s’est associé entretemps avec Albert Chauvin, le créateur du Pari Mutuel, transforme l’entreprise en société anonyme. L’alliance entre les deux familles se prolongera jusqu’en 1972. 

Après une décennie d’essor prometteur, l’entreprise affronte une série d’épreuves : crise économique de 1929, Front Populaire, Seconde Guerre mondiale, et ralentit son activité. 

Le 1er janvier 1941, Léon Grosse demande à son fils, Jean, de prendre sa succession avant de s’éteindre, à l’âge de 85 ans.
En acceptant d’assurer la transition et en refusant collaborer avec l’occupant, ce dernier prépare le terrain pour ses deux fils, Léon et Bruno, qui lui succèdent en 1968. 

Portés par la croissance des Trente Glorieuses, ils modernisent l’entreprise et l’engagent sur la voie d’un développement durable. L’entreprise conserve son siège social  à Aix-Les-Bains mais en 35 ans ils feront de l’affaire familiale une alternative crédible aux majors, présente dans toute la France et dans les DOM-TOM.  

La quatrième génération a  accédé au pouvoir à partir de 2013. 

Les grandes réalisations de Léon Grosse sont nombreuses et variées. À titre d’exemple, l’entreprise a réalisé le pont de Seyssel sur le Rhône en 1984, la piste de bobsleigh de La Plagne pour les jeux Olympiques de 1992, la gare TGV de Lyon-Saint-Exupéry, le Parlement européen de Strasbourg ou encore le stade Jean Bouin à Paris. 

Choisir Savoie remercie la société Léon Grosse pour sa contribution à l'enrichissement du site Internet Choisir Savoie.

Choisir Savoie propose de nombreuses biographies de personnalités de Savoie et travaille à unir les forces vives du territoire des Savoie