Biodiversité en Pays de Savoie, patrimoine naturel

La biodiversité en Pays de Savoie, un patrimoine naturel à préserver

Les deux départements composant les pays de Savoie sont parmi les mieux classés en France en matière de protection de la biodiversité, même si la qualité de celle-ci se dégrade ici, comme ailleurs (voir par exemple les questions d’actualité relatives à la qualité de l’air, la ressource en eau et le maintien des zones humides).

La biodiversité, ici comme ailleurs, doit être étudiée, gérée, protégée et développée et tels sont les rôles des acteurs qui en ont la charge. 

La biodiversité constitue l’huile qui fait fonctionner le moteur de notre planète. Elle a fait l’objet de multiples mesures de protection sur le plan réglementaire, toutes développées dans nos deux départements et de niveaux différents. Nous pouvons citer par exemple les parcs nationaux (la Vanoise en Savoie) les parcs régionaux, dans une certaine mesure (Chartreuse, Bauges…), les réserves naturelles nationales (la Haute –Savoie en comprend 9 sur 22 000 ha soit 15% de toutes les réserves est prend à ce titre la première place)) ou les réserves régionales, les dizaines d’arrêtés de biotope, les sites classés pour des raisons environnementales, les zones Natura 2000, les espaces naturels sensibles mis en valeur à l’initiative des départements avec l’aide d’une taxe d’urbanisme conséquente, etc… ; le mille-feuille administratif, là aussi est épais, et ne facilite pas le travail des gestionnaires.

La biodiversité garantit le fonctionnement des écosystèmes et donc la vie de tous les êtres vivants, nous compris. L’environnement dans ses composantes tant physiques que biologiques est en effet au fondement de notre existence, même si certains contemporains  n’en sont pas encore convaincus. La diversité qui s’y développe est un bien essentiel pour des raisons scientifiques, bien entendu ( elle est essentiel à la vie et explique son maintien et ses qualités) mais aussi culturelles, esthétiques, éthiques, sociétales et économiques.

Nos deux départements, qui n’en font qu’un sur ce plan comme sur d’autres, doivent adopter une nouvelle vision des relations entre la société et les écosystèmes, même si la protection de ces derniers neutralise des espaces déjà fortement comptés en territoire de pentes, de rochers, de glaciers, de lacs et de rivières .
Le monde de l’entreprise doit intégrer cette donne car c’est bien l’image des pays de Savoie que de travailler et de vivre dans des espaces aussi remarquables et aussi riches en biodiversité, valeur économique qui n’est plus discutable .

Thierry LEJEUNE, Président d'ASTERS Conservatoire des espaces naturels de Haute-Savoie pour CHOISIR SAVOIE.

Photographie Adrien Baud