Être savoyard aujourd'hui

Le laboratoire d’idées et d’actions CHOISIR SAVOIE a pour but de favoriser le rayonnement des Pays de Savoie. Pour rassembler autour des Savoie, CHOISIR SAVOIE vous propose de puiser dans les racines du territoire afin de comprendre d’où viennent les savoyards. Cette prise de conscience des richesses du passé et du présent favorisera la préparation de l’avenir.

       S’il est des territoires qui se méritent, celui des Savoie est de ceux-là tant les populations qui y vécurent furent confrontées à la pente, à l’altitude, aux rigueurs de l’hiver et à l’enclavement.
Frontalière avec de puissants voisins, La Savoie et ses cols, points de passage obligés, ont valu aux savoyards le surnom de « portier des Alpes ».

       Le territoire savoyard a été convoité et envahi à maintes reprises, notamment par La France. La Savoie est finalement devenue française en 1860, après une histoire de près d’un millénaire avec la Maison de Savoie (Royaume de Piémont Sardaigne), liée aux plus prestigieuses dynasties européennes.
Ce contexte à la fois géographique, topographique et historique a façonné des hommes aux cœurs robustes et aux âmes fortes, constituant ainsi un véritable patrimoine humain trans-générationnel. Tout savoyard, qu’il le soit de naissance ou d’adoption, devient l’héritier souvent inconscient de ces valeurs.
  Neige en  Pays de Savoie
     
Monastère du Reposoir          La Savoie, après avoir été peuplée de chasseurs et de pêcheurs sur les rives des lacs, est devenue pastorale avec une économie de subsistance. Elle possédait sa propre langue, le francoprovençal. Les savoyards devaient parfois s’expatrier pour survivre, même après l’’intégration au puissant Empire français.

       Les Pays de Savoie en moins d’un siècle, bien que scindés en deux départements par la France, ont vu leur situation s’inverser totalement, au point qu’ils sont devenus aujourd’hui une terre de prospérité et d’accueil. Ils ont su tirer profit des opportunités et sont parvenus à force de travail, d’intelligence et d’opiniâtreté à s’élever au-dessus de leur condition. Par leur courage et leur persévérance, les savoyards ont su trouver les moyens de s’adapter à un territoire rude, en s’appuyant sur les progrès techniques du siècle passé, dont certains sont nés dans nos montagnes et dans nos vallées.

       Confrontés par la force des choses à la pente, les savoyards ont pris l’habitude de regarder vers le haut, pour chercher sans cesse à s’élever. Grace à leur esprit d’entreprise, ils ont développé une économie prospère et diversifiée : Industrie, artisanat, agriculture, filière bois, bâtiment et travaux publics, services, commerce, foires et salons et, bien entendu, le tourisme et les sports d’hiver comme ceux d’été.Ils ont également su tirer profit des opportunités nées d’une longue histoire commune avec nos voisins Italiens et Suisses.

Notre monde est ainsi fait que l’homme n’est jamais aussi bon que confronté à des difficultés. Dans cette logique, les savoyards ont su transformer un territoire rude en un écosystème d’une exceptionnelle vitalité.
C’est ce qui fonde l’âme savoyarde et constitue l’essence même de son identité, par le fait que les hommes ont su s’élever en symbiose avec leur territoire.

Guy Lecomte