Le sens symbolique de la Croix de Savoie

Sens proposé par Guy Lecomte, Président de CHOISIR SAVOIE

Les Pays de Savoie sont à la croisée des chemins, au cœur de l’Europe.
La Croix Blanche débouche aux quatre points cardinaux,
pour montrer son ouverture au monde.
Les quatre pavés rouges symbolisent les valeurs fondamentales des savoyards :  
Le courage, la ténacité, le respect et l’esprit d’entreprise
.

La Croix de Savoie fut un symbole héraldique avant de devenir l'emblème de la Maison de Savoie puis républicaine depuis 1860. 

Il convenait de donner lui donner un sens symbolique en rapport avec notre époque, c’est-à-dire en rapport avec ce que nous sommes. Le symbole d’un territoire savoyard moderne et prospère. 
Bien que largement utilisée sur les monuments publics comme sur les étiquettes de vins et de fromages de Savoie, 
personne n'a semble-t-il jamais pensé à rédiger un texte clair de nature à lui donner un sens.

Pour beaucoup d'entre nous, la Croix de Savoie n'est finalement qu'une image venue du passé et sans signification réelle.
 

À l’origine de la Croix de Savoie : selon" la chronique de Cabaret " (Académie de Savoie -7eme série Tome V -1991 p.126) "Le roi de France, convaincu par saint Bernard de se croiser, faisant ses préparatifs avec une sage lenteur. Le Pape et l'Empereur décidèrent pendant ce temps d'équiper une armée et d'en confier le commandement au Comte de Savoie. Celui-ci s'embarqua et arriva à l'île de Rhodes où il apprit du Grand Maître des Chevaliers de Rhodes que la ville d'Acre, assiégée par les Sarrasins, était en grand danger d'être prise. Sans attendre le roi de France, Savoyards et Chevaliers firent voile vers la Terre Sainte et arrivèrent à la vue d'Acre où ils se heurtèrent à la flotte ennemie. Le Grand Maître ayant été tué dès le début de l'engagement, les Chevaliers de Rhodes demandèrent au Comte Amédée III de Savoie de revêtir sa tunique ; celui-ci accepta. 
Les Sarrasins furent vaincus et on put ravitailler Acre, sans pour autant faire lever le siège, en raison de la présence de puissantes forces terrestres turques. Tout le monde retourna alors à Rhodes, où le nouveau Grand Maître élu demanda au comte de Savoie de porter dorénavant les armes de son Ordre en souvenir de la victoire qui venait d'être remportée. Revenant à Rome rendre compte de son expédition, le Comte Amédée III de Savoie soumit la question à l 'Empereur, car il estimait ne pouvoir accepter cette requête sans son assentiment. Là, après l'avoir félicité pour ses exploits, on lui accorda sans difficulté de porter "la croix blanche sur le champ vermeil qui sont les armes de Dieu", à condition qu'il n'abandonne pas pour autant les armes de ses prédécesseurs"
"Il y a toujours une part de légende dans les écrits de l’époque, mais le drapeau de la Savoie existe depuis neuf siècles, c'est l'emblème des Chevaliers de Rhodes que les habitants de cette belle province française voient flotter avec un brin de chauvinisme."